La déception quand l’on a des attentes on en parle ?

Peu importe quand nous sommes en colère ou frustrée, c’est surtout parce que certaines de nos attentes ne sont pas satisfaites, je crois que c’est souvent cela. .

Nous attendons certaines situations, des comportements d’un certain genre de la part de personnes qui ne le mettent pas en oeuvre. L’on s’attend à une discussion, à un certain résultat, à un jour de beau temps ou un tête à tête parfaits.

Plus nous avons d’attentes, plus nous passons de temps à être malheureux ou déçu si le résultat souhaité n’est pas atteint. Pas vrai ?

C’est épuisant. C’est clair. Et vous savez quoi, je suis la pro des attentes.

Au début de l’année, l’on pense que les nouvelles intentions vont être nos sauveurs. Par mécontentement et par manque d’amour-propre surtout ! On a une liste de 100 choses à faire, à mettre en place.

Après moins d’un mois, vous réalisez que tout ne se déroule pas comme prévu.

Résultat : DECEPTION, DEMORALISATION

 

5faa8f214fe0e1355774bb1675d66296

 

Peut-être que c’est juste une habitude stupide de s’attendre à quelque chose ?

Une situation ou une expérience ne peut-elle pas rester telle quelle ?

Pourquoi ne voyons-nous pas la beauté de la situation et pourquoi est-ce que nous voulons la façonner comme nous le souhaitons ?

Il faut près de 30 jours pour abandonner les habitudes et en créer de nouvelles. Et bien sur que cela est important pour devenir une meilleure version de soi-même mais attention à ne pas se faire plus de mal que de bien.

Je sais que je ne peux plus avoir « jamais d’attentes », mais vous savez quoi?
Je peux essayer d’avoir moins d’attentes. Et ça suffit, je crois.

La façon dont les autres me traitent est entre leurs mains et dans leur personnalité. Mais la façon dont je réponds et réagis à cela dépend de moi.

Il y a près de 8 milliards de personnes sur cette planète et pourtant, il y a des jours où nous laissons une personne gâcher notre humeur et notre journée. Vraiment? Je suis la pro pour cela également…

Nous attendons quelque chose, nous n’obtenons pas ce que nous voulons. Nous sommes déçus. Nous nous levons, passons à autre chose. Parce que c’est la vie, et dès que nous avons ce que nous voulions auparavant, nous passons la prochaine fois à nous inquiéter de la perdre. Quel cercle infernal…

Peut être que le problème des attentes n’est pas la peur de perdre. De même, le problème ne se trouve pas dans l’excitation et l’insatisfaction. Non. Le problème est le « je veux » derrière tout.

Car qu’est-ce que je veux vraiment? Quand j’y réfléchis, éteins un moment mes sentiments et ma déception, je réalise que j’en ai déjà plus qu’assez.

Et vous ? 

 

 

J.

images @pinterest

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s