Notre TOP 3 SÉRIES

Bonjour, bonjour !

Dis ! Aujourd’hui nous revenons vers toi à deux pour la première fois pour te faire partager notre top 3 des séries qu’on aime fort d’amour.

Si tu es un sérivore ou simplement en manque de moment chill alors cet article est pour toi ! Parfait non ? 

 

 

Attention : « Nous nous dédouanons des grosses fatigues ressenties suite à une nuit blanche sur Netflix. Merci.« 

935930021b9c44f14e2e20fc0ba848aa

TOP 3 DE LILOU 

 

 

 

 

#1 MINDHUNTER

 

mindhunter-saison-1-photo-mindhunter-jonathan-groff-holt-mccallany-1001816-large

 

 

Ok, alors cette série, c’est un peu le best du best. (confirmation de Jeannot à l’appui).

Moi qui suis une fan inconditionnelle des thrillers et films/ séries/ romans policiers, je peux vous dire que celle-ci est vraiment un bijoux. Nous sommes plongés dans l’Amérique des années 80 et nous suivons l’histoire de l’invention du métier de profileur à travers des enquêtes et des interrogatoires de tueurs en série. En résumé, deux agents du FBI veulent étudier le comportement de ces tueurs pour pouvoir cerner à l’avance les personnes « déviantes » qui seraient susceptibles d’être des psychopathes.

Les trucs chouettes: Réalisée par David Fincher, ce qui déjà, claque (c’est le réalisateur de Seven et Zodiac entre autre, des films ouf si tu ne connais pas). La série est très bien menée, on vit presque aussi intensément qu’eux leurs recherches. De plus, l’histoire que nous suivons est loin d’être fictive: les tueurs interrogés, les recherches menées et les deux héros ont réellement existé et on apprend beaucoup de choses sur cette univers policier et criminel.

Les trucs moins chouettes: Vraiment pas grand chose à dire si ce n’est que parfois, certains passages de la série sont un peu longs et redondants. A part ça, tout est parfait.

 

#2 DARK

 

Dark-1920

 

 

Oh la la. Cette série est absolument fantastique. Pour faire simple (car c’est une série ultra compliquée, vraiment), l’histoire commence avec la disparition d’un jeune garçon qui fait écho à une disparition similaire qui avait eu lieu une quarantaine d’année plus tôt. La police se lance dans l’affaire, et les mystères de la ville remontent peu à peu à la surface.

Les trucs chouettes: une série avec un rythme hyper vivant et agréable, des images et des plans supers bien montés. J’ai adoré tous les personnages qui sont (selon moi) très bien étudiés et qui ont chacun quelque chose à dire et à faire dans la série. Bref, c’est une série vraiment vraiment cool.

Les trucs moins chouettes: les réalisateurs… sérieux? Si c’est pas une des séries les plus compliquées de l’univers, je ne sais vraiment pas comment la définir ahah. Il y a vraiment beaucoup de personnages, d’époques différentes qui se mélangent et de notions qu’il faut intégrer pour comprendre la série. Un second visionnage est à prévoir si tu veux comprendre l’intégralité de la série.

 

#3 HAPPY!

 

9f3677eff428ba752b980d9d198421ae_1524757322-b

 

 

Cette série est assez récente, et c’est encore une production Netflix. On découvre un ex-flic devenu tueur à gage qui rencontre une licorne bleu « ami-imaginaire » aux grands yeux. Ensemble, ils doivent sauver une petite fille enlevée par un Père Noël. Dis comme ça, la série semble complètement barrée et, OUI, elle l’est totalement. Vraiment.

Les trucs chouettes: aucun sens connu à ce jour pour cette histoire mais la manière dont elle est réalisée et tournée la rend carrément hypnotisante. Les personnages sont tous plus ou moins attachants, mais comme pour Dark, tous ont une franche utilité et respecte les thèmes absurdes de la série. Cette absurdité constante ne devient pas lourde au fur et à mesure des épisodes, au contraire, cette série est vraiment drôle.

Les trucs moins chouettes: même si cette série est plutôt humoristique, l’ambiance qui s’en dégage reste glauque et malsaine la plupart du temps. Finalement, cette histoire est un tout et ses penchants thriller/ étranges ne me gênent pas plus que ça, mais c’est vrai que pour certains, ces images pèsent et sont susceptibles de déranger.

 

 

 

TOP 3 DE JEANNE 

 

#1 THE OA :

 

poster_large.jpg-c_1024_350_x-f_jpg-q_x-xxyxx

 

Entre amour fou et haine impitoyable cette série ne laisse personne indifférent. Totalement emballée par le récit de Prairie, aveugle et portée disparue pendant sept ans avant de réapparaître sur un pont en ayant retrouvé la vue. Tu connais mon plaisir à m’intéresser à la psychologie humaine, à ce qu’une situation peut engendrer sur nos actions, nos émotions.

Et bien cette série fait ressortir beaucoup d’émotions, qu’elles soient connues mais également dérangeante. Cette ambiance métaphysique et finement remplie de croyances diverses t’emmène à remettre en question ta vision de l’haut delà. D’où les agacements immédiats de certains visionneurs car l’inconnu fait peur.

Je crois que pour la regarder, il faut que tu acceptes en premier d’être confronté à des croyances inconnues, à l’univers de la série, l’idée que les anges existent, que les voyages multi-dimensionnels sont possibles. Ouvre ton esprit. Accepter ne veut pas forcement dire y croire à fond. Juste, laisse toi aller. Tu vas t’envoler c’est promis.

Le + : Grosse remise en question dans ta tête.

Le – : Grosse remise en question dans ta tête (bis)

 

#2 OZARK

 

ozark-titles

 

Marty, au premier abord j’ai cru que c’était le papa idéal ainsi que le mari parfait (lol). Il décide de quitter Chicago avec sa famille pour une raison qui contredit totalement ma phrase du début ! Frissons, suspens… Mes potes !

Les personnages m’ont de suite charmés même si j’ai toujours pas su les cerner (C’est surement ce qui les rend charmant d’ailleurs). Martin Byrde est définit comme le centre de la série, je ne suis pas tellement d’accord. Ils ont tous un rôle fou et absorbant. La force est clairement les personnages et leurs différences. (Les relations fortes, voire explosives).

Descente aux enfer petit à petit et toi tu regardes avec fascination. Un arrière goût de Narcos et Breaking Bad non dérangeant qui raconte il me semble une brutalité (très) assumée dans des situations extrêmes qui permettent à cet homme ordinaire de se révéler.

Le + : Les tons bleus-gris qui me font vibrer de ouf

Le – : La subtilité n’est pas a son avantage mais cela vaut clairement le coup !

 

 

 

#3 LA CASA DE PAPEL

 

poster_large.jpg-c_1024_350_x-f_jpg-q_x-xxyxx (1)

 

 

 

BIM ! Braquage à l’espagnol. Avant toute chose, j’interdis tout lecteur à regarder cette serie en français ! La langue fait tout donc VO oblige. Sinon, vous restez caché. Je ne veux pas le savoir (aha)

Si tu es passé à côté de cette série, il faut clairement se poser des questions. 8 braqueurs dont je suis amoureuse, chacun un nom de grandes villes du monde dirigés par El Professor (Sexy puissance 1000, préviens) attaquent la Maison de la Monnaie pour empocher un pactole d’un milliard d’Euros. Mais attention : Sans voler personne, ni verser la moindre goutte de sang.

Psychologiquement et socialement dingue, les liens entre les personnages sont magiques et bouleversants. Le background est lourd et nous permet de mieux comprendre au fur et à mesure. J’ai été très touchée par le professeur qui se détache clairement de la bande puisqu’il dispose d’une autonomie que les autres n’ont pas. Il détient une indépendance qui dévoile clairement sa personnalité aux allures d’un trouble autistique il me semble, très attachant.

Le + : A chaque fin d’épisode t’es cloué(e)

Le – : Parfois les rebondissements manquent de douceur et d’explications.

 

 

Bon visionnage et d’énormes bisous ! C’est quoi ta série du moment, dis nous tout !

 

 

Lilou et Jeanne

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s