Trouver la force de se lancer dans un blog

« Je n’ai pas le courage »

« J’ai peur du jugement des autres »

« Je ne vais pas tenir à long terme »

« Je n’ai pas d’inspiration »

Depuis que j’ai ouvert mon blog, je suis très surprise par le y nombre de personnes qui m’envoit des messages pour que je les poussent à se lancer. Que je leur donne une raison. Et toutes ces bribes de phrases reviennent dans chacun d’entre eux. Je crois bien que la principale cause de ces doutes c’est cette fameuse confiance en sois. Cette chose qui m’a moi aussi bien pris la tête avant de me lancer une fois pour toute. Et cela ne veut pas dire que maintenant j’ai confiance en moi, hop c’est réglé. Non ! J’ai juste décidé de stoper mon schéma de rester dans mes peurs et mon petit train train de vie. Avant d’ouvrir ce blog, j’en ai ouvert pleins d’autres (C’était censé rester secret), tous très jolis, certes mais le fond n’était pas là. Je n’avais pas encore le courage et la determination suffisante pour poser mes mots devant beaucoup de monde et de dire « Voilà, je pense comme cela ».

Je me suis perdue mainte et mainte fois avant de croire en ce projet. L’inconnu m’inquietait, je preferais rester en sécurité, être spectateur de ces bloggeuses que j’admirais tant. C’est plus facile d’être spectateur. On peut juger et se dire qu’on aurait fait surement mieux. Je suis restée fermement accrochée à ce que je connaissais. Et vous savez pourquoi ?

Je ne connaisais pas mes limites loin de mes routines quotidiennes, j’étais la pro pour me persuader que c’était pour les idiotes de faire ça, j’avais bien sur peur que l’on me juge, que l’on rit de moi et surtout: que cela implique du changement dans ma vie.

Tout cela engendre beaucoup de tristesse au fond de nous, beaucoup de deception face à notre propre personne.

J’ai fais le choix de prendre mes rêves, mes doutes, mes certitudes, mes idées et toutes mes émotions diverses et variées et d’en faire un projet. Un projet qui se construirait non comme une barrière face au monde exterieur comme je l’ai toujours fais mais plutôt comme une force qui me pousserait à donner plus de moi même chaque jour pour être plus apte à prendre la vie positivement.

Il pourra m’arriver de me tromper, d’écrire sur un sujet peu être trop bâteau, trop loin de mes valeurs ou même totalement à côté de la plaque.

Mais je n’en ai plus peur, puisque je sais maintenant ou mène le fait de se perdre, de se tromper…

Si vous faites parti de ces personnes qui on l’envie mais qui n’osent pas, prenez le temps d’y penser. Je pense que c’est important et mon mail est ouvert à tous. Je vous aiderai à mon echelle avec grand plaisir.

 

Publicités

7 commentaires

  1. Sana's secrets

    Coucou. Je découvre ton blog, et tu as l’air d’être tellement chouette. Je me suis posée les mêmes questions lorsque j’ai voulu me lancer dans la blogosphère. Et il m’arrive encore aujourd’hui de me brider avant de partager un article. Continues! Bises. Sana ( du sud ouest aussi ;)).

    Aimé par 1 personne

  2. La chouette parisienne

    Merci pour cet article ou je me reconnais énormément. Je me suis lancé tout récemment après des années à regarder les blogs autour de moi. On a toujours ce fameux syndrome de l’imposteur qui revient et qui nous dit qu’on a rien à faire là, on s’accroche et on continue quand même.
    Keep Going
    Gros bisous 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s